L'univers des mots Index du Forum
L'univers des mots Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

bonne journée !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers des mots Index du Forum -> Lectures en vrac -> Vos textes perso...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
soleildambre


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 9
Localisation: paris 8
Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent
Point(s): 43
Moyenne de points: 4,78

MessagePosté le: Ven 6 Mar - 11:59 (2009)    Sujet du message: bonne journée ! Répondre en citant

« Ça porte bonheur »
Cette petite phrase me faisait monter la rage en moi ! Quelle horreur, pourquoi une déjection fraîche et puante porterai t’elle bonheur ?

C’est vrai que le jeune kiosquier qui m’avait lancé cette ânerie ce matin était plutôt pas mal, mais, avouons le, le pied gauche fumant ne me faisait pas sentir au top de ma séduction ! J’ai donc passé mon chemin, non sans essayer désespérément de frotter ma semelle sur le coté du trottoir, ce qui avec des talons de cinq centimètres n’était ni facile ni très élégant. Qu’allait donc me réserver cette journée ?

En descendant dans ma station de métro, je fus surprise de ne pas croiser le clodo qui traînait toujours là depuis au moins deux ans, toujours près du distributeur de boissons à vérifier si personne n’avait oublié sa monnaie. C’était déjà ça de gagner, qu’est qu’il m’énervait comme si en ces temps de crise on oubliait notre monnaie ! Faut vraiment être déconnecté de la réalité !

Méga coup de bol j’arrivais sur le quai, mon métro arriva aussitôt m’ouvrant les portes juste devant mes pas, un miracle ! Je trouvas une place assise à côté d’une personne qui n’était ni un ado qui écoutait son ipod avec le son en mode tout le monde en profite, ni du cadre moyen bedonnant qui lit l’équipe (journal sportif qui à le mérite de déployer vos pectoraux rien quand tournant les pages), ni d’un tout vieux qui essaie de cracher un vielle huître coincée depuis noël 2002 et ni d’un beauf qui cherche désespérément une sonnerie « sympa » pour son portable hésitant entre la bamba et la chevauchée des walkyries version monophonique. Rien de tout cela, un jeune homme tout ce qui il y a de plus normal, en train de regarder par la fenêtre (après réflexion je sais pas si c’est tellement normal dans le metro souterrain !).

En sortant de mon périple métropolitain, par l’escalator qui fonctionnait, je me rendis dans une petite boulangerie pour m’acheter un petit pain au chocolat. Je sortis un billet de cinquante et la boulangère me rendit mes quarante huit euros vingt avec le sourire ! Je commençais à en prendre une bouchée et là surprise, il n’y avait pas une, ni deux, mais trois barre de chocolat !
Arrivée à mon bureau, en retard, car il fallait bien que je m’assoie pour ce chef d’œuvre de viennoiserie, la pointeuse était en panne et mon chef était absent pour la journée. Je pris la décision de m’octroyer un temps partiel pour une journée, voyant que de toute façon sans chef je n’avais pas tant de boulot que ça. Je répondis à quelques mails de l’usine dans la creuse, dont j’eu le retour très rapidement avec des félicitations pour la rapidité de ma réponse ! Je répondis à un unique coup de fil qui s’avérait être de mon chef pour savoir si tout allait bien, et je partis faire un peu de shopping.

Marchant d’un pas léger, quoique parfois un peu collant coté gauche, je me stoppais net devant un fabuleux jean qui m’appelait de sa voie jeannesque « achètes moi, avec moi tu auras un cul de rêve ! » Aussitôt dis, aussitôt fait après mettre délestée, bien sur, de cent cinquante euros. Je l’avais garder sur moi après essayage et son effet dans la rue se fit vite aperçu aussi bien sur la gent masculine, qui s’imaginait ce que je ne préfère imaginer, que sur la gent féminine qui me lançait des regards de haine !

Je repris mon métro toujours avec la même chance, et une fois arrivée à bon port je vis le clodo qui n’était pas là ce matin. Je baissa mon regard et, que vois je, une pièce de deux euros par terre attendant qu’on la ramasse. Dans un élan de grande bonté, je me disais qu’avec les coups de chance que j’avais eu aujourd’hui je pouvais la donner au clodo. Je me baissais pour la ramasser enorgueillis par cette bonne action et là, CRAC, la couture arrière de mon jean se craqua de tout son long laissant entrevoir ma vielle culotte blanc passé.

Sortant de la bouche de métro, le jeune kiosquier me demanda « alors cette journée ? »
« une journée de merde ! »

*****************
la vie n'est pas un long fleuve tranquille mais il suffit de dompter le courant


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Mar - 11:59 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers des mots Index du Forum -> Lectures en vrac -> Vos textes perso... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com