L'univers des mots Index du Forum
L'univers des mots Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nuit d'hiver...de Valère Staraselski...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers des mots Index du Forum -> Lectures en vrac -> Tous les livres...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin - Marie BARRILLON
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 576
Localisation: Paris
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre
Point(s): 3 456
Moyenne de points: 6,00

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 23:33 (2009)    Sujet du message: Nuit d'hiver...de Valère Staraselski... Répondre en citant

...

Je viens de commencer la lecture de "Nuit d'hiver" de Valère Satraselski pour ma prochaine chronique.
En une soirée, j'en suis déjà à la moitié du livre qui compte 326 pages.

Je pense livrer ma chronique rapidement, mais je peux déjà vous dire que je suis partagée par deux sentiments.

D'un côté j'ai hâte de continuer ma lecture car c'est une histoire très émouvante même si elle est parfois triste et que j'ai envie de connaitre la suite.
Et d'un autre côté, je ne suis pas pressée de le terminer car ce livre est très emportant que j'ai envie de rester dedans.

Voilà, en attendant de lire ma chronique.

Nuit d'hiver de Valère Staraselski, Editions Le Cherche Midi


Commentaire du site Alapage.com :

" Une enfance mise à nu. Par un soir d'hiver glacial, Joseph Esperandieu attend l'autocar qui doit l'emmener de Paris à Prague. L'attente, cet instant propice aux divagations et aux réminiscences, l'emporte inéluctablement sur les chemins d'une enfance tourmentée, lorsqu'avec sa soeur Marjolaine, il fut placé chez son oncle Roland, sa tante "Sournoise" - Jacqueline de son prénom -, et leur progéniture. Enfance d'humiliation et de fureur, où la bêtise crasse, voire la perversion, le disputent au dénuement et à la solitude, plaçant l'enfant "dans l'obligation de se battre le dos au mur". Un combat incessant au milieu de déchaînements de violence avec, pour seuls havres de paix, l'école de madame d'Ablancourt, la campagne "si parlante aux enfants infortunés", le jardin "où même la pluie est belle", les jeux de billes, Titus le manouche, comme lui relégué, lui le "p'tit con" qui s'entrouvre les portes de l'exil par la lecture puis la musique, survolant la terre depuis le dos d'un jars ou emporté par l'Offrande musicale de J.-S. Bach... Ce pourrait être un roman d'initiation, tant il est vrai qu'à chaque page, chaque souvenir exhumé, quelque chose se cherche. Non pas du côté de la vérité, trop erratique, plurielle, mouvante, mais bien plutôt celui de l'humanité, dans son sens le plus littéral, le plus singulier. Le titre même en témoigne, Nuit d'hiver est le nom de ce tableau, sis à Prague, vers lequel l'auteur-narrateur tourne inlassablement son regard et son désir. Sur cette toile se cristallisent ce qui fut son histoire et ce qui est son destin, l'oeuvre d'art symbolisant l'accomplissement de soi tout autant que l'incessant questionnement sur l'identité et le devenir. L'invention de soi, comme un art de vivre mais surtout comme un combat... car "les enfants ne se résignent jamais à la réalité."
...
*****************
Mes jours manquent d'heures, pour en faire plus


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 17 Fév - 23:33 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers des mots Index du Forum -> Lectures en vrac -> Tous les livres... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com