L'univers des mots Index du Forum
L'univers des mots Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Extrait de "La vie suspendue"...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers des mots Index du Forum -> Marie BARRILLON (Auteur) -> Livres de Marie BARRILLON
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin - Marie BARRILLON
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 576
Localisation: Paris
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre
Point(s): 3 456
Moyenne de points: 6,00

MessagePosté le: Sam 24 Jan - 14:36 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

...

Extrait de "La vie suspendue"

Présentation :

C'est la Sainte Catherine, un jour où pour beaucoup c'est la fête. Mais pour d'autres c'est tout un ciel qui s'effondre. Un ciel où toutes les couleurs du bonheur s'assombrissent jusqu'à paraître noires jusque dans l'infini. La maladie qui s'incruste et détruit. Elle fait son chemin mais avant d'anéantir le corps elle détruit un couple à petites doses. Les épreuves psychologiques sont rudes, la fin est à deux pas. Ils vont se battre la peur au ventre à chaque instant. Chaque seconde est une petite victoire. Ils y croient. Mais la maladie est parfois trop forte. Leur amour ne s'en relèvera pas. Pourtant, ils s’aiment, ils sont fait l’un pour l’autre. La vie, elle, en a décidé autrement.

Citation :

" Ta respiration était forte et secouée. Je sentais que tu voulais dire quelque chose mais ça ne venait pas. Il me semblait que les mots prenaient une éternité pour se faire entendre. Qu’est ce qui pouvait bien être si difficile à dire ? Il n’y a que les choses graves et sérieuses qui peuvent être aussi difficiles à partager. Même avec l’être aimé. Surtout avec l’être aimé. Un magma d’un poids démesuré s’est abattu sur tes épaules empiétant sur les miennes. Nous obligeant à capituler. Mettre les genoux à terre à la même seconde. Nous aplatir, le ventre au sol, pour ne plus nous redresser. Affalés, là, dans ce qui ne ressemble plus à rien. Rampant comme des mourants malheureux. "

Extrait :

"Au son de l’amour, la vie se déchire. Une douleur s’insinue dans chaque rainure de bonheur. La détresse fait son plein d’angoisse, détruisant toutes illusions. Raison, déraison le mélange s’annonce dangereux. Au de-là de nous, plus loin que notre simple vision, les ténèbres se dessinent. N’est-ce pas ainsi que l’on dit lorsque la noirceur prend corps, s’approchant de ses pas immenses ? Doyenne de tous les temps. Quand l’ultime éclair est passé, surplombant tout l’espace au-dessus, notre ciel se termine dans le noir pesant.
Subitement la réalité se met à nu dans une pirouette habile mettant un écart entre une partie de ce que j’aime et moi, c’est à dire toi. Faisant de cet espace un néant. Pétrifiant toutes nos passions. Dégonflant nos cœurs et leurs trop plein de tendresse. Me projetant à l’autre bout de nous. Trop loin pour parvenir à te saisir de nouveau la main. Trop loin pour me lover dans tes bras et ne plus m’en échapper. Trop loin pour te voir distinctement. Toi et tout ce que tu symbolises. Tout ce qui t’anime. Tout ce qui te déchire.
Comment nommer une annonce tragique ? Une nouvelle ? Une catastrophe ? Un désastre ? Un couperet ! Le malheur incarné.
Cette lame qui tranche, dans tous les sens, tout ce qui est à sa portée et qui n’est pas encore vraiment haché. Il était là, au-dessus, surplombant notre ciel. Au-dessus de nos têtes, il a perdu l’équilibre. Déstabilisé, il a chaviré. Il est tombé. Sa lame ne s’est pas brisée. Oh non ! Elle nous a incisés à sec. Plus nettement qu’un couteau sur la peau. Tranchant l’entre nous.
Ce couperet est tombé avec toute son agileté. Une guillotine fine et aiguisée a tranché ma vie, la tienne, la notre. Nos espérances. Nos rêves. Et quoi encore ? Lui faut-il donc tout de nous ? Tout ce qui fait notre chemin. Notre vie. Nos projets. Nos désirs. Notre avenir.
Toi qui es ce que l’on peut aimer le plus. Intelligent, instruit, gentil, passionné, généreux, aimant... J’en passe c’est sur. J’en oublie sûrement. En suis-je pardonnée ?
Le passé s’éloigne, je veux le retenir, malgré toute ma détermination, il s’efface. Un passé définitif mais cependant inachevé. L’avenir se trouble, douloureusement. Ne reste que ce présent trop présent, là, qui nous enveloppe trop serrés comme une seconde peau. Ne plus rien envisager. Tout se fait et se fera au jour le jour, à la minute, presque à la seconde. Tout ce temps qui court est à calculer avant qu’il ne s’essouffle. Les centimètres sur la règle du destin sont à compter, à surveiller à tout instant, sans faire l’erreur d’en oublier un. Tout se décalerait soudain trop vite. Ce serait fatal dans notre continuité incertaine. Fatal pour tout nos lendemains qui nous usent à l’avance, rien que d’y songer.
Dorénavant, comment penser à tout sans rien omettre ? Tout devient important et en même temps éphémère. Remettre en forme tout ce qui se déforme. Je n’ai pas de recette pour que nos repères restent visibles. Ils ne sont plus que des pointillés sur cette ligne devenue limitée. Incompatible avec l’éternité. Incompatible avec sérénité. Incompatible avec la vie. Avec nos vies. Avec l’amour. Avec tout ce qui est sourire. Avec tout ce qui est toi. Moi. Nous. Le monde. De multiples illusions vont nous remplir pour mieux nous faire percevoir les déceptions..."


http://www.manuscrit.com/catalogue/auteur.asp?idAuteur=3856

Marie BARRILLON
...
*****************
Mes jours manquent d'heures, pour en faire plus


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Jan - 14:36 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eric Bertorello
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 347
Localisation: BDR
Masculin Poissons (20fev-20mar) 馬 Cheval
Point(s): 1 994
Moyenne de points: 5,75

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 18:45 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Très bel extrait Marie, qui donne vraiment envie de lire la suite...

Je ne suis pas insensible à ce sujet j'expliquerai peut être un jour pourquoi...

En tout cas, j'ai envie de lire certains de tes livres... En ce moment je suis dans "ma Sainte Victoire", ensuite j'ai le roman de Pascal Marmet et les prochains seront les tiens... Okay
*****************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin - Marie BARRILLON
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 576
Localisation: Paris
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre
Point(s): 3 456
Moyenne de points: 6,00

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 19:32 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

 tu es adorable !

Si, si, je le dis haut et fort !!! 
*****************
Mes jours manquent d'heures, pour en faire plus


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eric Bertorello
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 347
Localisation: BDR
Masculin Poissons (20fev-20mar) 馬 Cheval
Point(s): 1 994
Moyenne de points: 5,75

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 19:47 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Attention Marie je suis allergique aux chats...  Mr. Green Mr. Green


Merci en tout cas toi aussi tu es adorable... Embarassed
*****************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin - Marie BARRILLON
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 576
Localisation: Paris
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre
Point(s): 3 456
Moyenne de points: 6,00

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 19:52 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Non,  t'inquiète, les chats virtuels sont absolument sans danger ! Parole de scout !
*****************
Mes jours manquent d'heures, pour en faire plus


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eric Bertorello
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 347
Localisation: BDR
Masculin Poissons (20fev-20mar) 馬 Cheval
Point(s): 1 994
Moyenne de points: 5,75

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 19:58 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Tant mieux sinon je deviens tout rouge et j'ai une fâcheuse tendance à m'étouffer !! 
*****************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eric Bertorello
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 347
Localisation: BDR
Masculin Poissons (20fev-20mar) 馬 Cheval
Point(s): 1 994
Moyenne de points: 5,75

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 14:25 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Voilà j'ai tenu mes promesses et j'ai acheter les 3 livres de Marie hier en version pdf...

Ce matin, puisque je suis cloué à la maison par une vilaine grippe, j'ai commencé ce livre...

J'en suis presque à la fin... je vous donne mon avis donc dans quelques heures...
*****************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eric Bertorello
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 347
Localisation: BDR
Masculin Poissons (20fev-20mar) 馬 Cheval
Point(s): 1 994
Moyenne de points: 5,75

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 15:26 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Voilà, livre dévoré littéralement...

Bravo Marie pour cet ouvrage...

Il met le doigt sur le sens même du verbe : "Aimer"...

A chaque page, des dizaines de questions sur l'amour entre un homme et une femme. Mais qu'est ce que l'amour in fine... Ou est ce que l'amour nous mène t'-il ?

Plusieurs personnes m'ont souvent dit avoir peur de la façon dont je pouvais aimer mon épouse, car si quelque chose venait à se passer, comment ferions nous pour vivre l'un sans l'autre... et bien tu en donnes ici une hypothèse tout à fait possible...

J'ai bien sûr envie d'aller plus loin, envie de te poser des dizaines de questions, mais nous verrons avec le temps, je ne veux pas non plus remuer un passé peu être encore difficile à vivre...

En tout cas ton livre ne m'a pas laissé indifférent... j'ai adoré... le seul problème c'est la curiosité et les questions qu'il a pu susciter chez moi... Mais ce sont des questions purement existentielles sur les rapports hommes/femmes.

Bravo pour cet ouvrage...
*****************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin - Marie BARRILLON
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 576
Localisation: Paris
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre
Point(s): 3 456
Moyenne de points: 6,00

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 19:11 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Merci Eric, je suis très contente de ce livre t'ai plus.

En fait, (peut-être t'en es-tu rendu compte), je l'ai écrit dans l'urgence comme je le dis souvent. Dans l'urgence pour ne pas couler. Je l'ai écrit en même temps que je le vivais et j'ai finalement gardé la tête hors de l'eau grâce à lui. Si je n'avais eu l'écriture à ce moment précis, je ne serais pas là pour en parler aujourd'hui. Les plaies sont cicatrisées même si elles peuvent se réouvrir facilement.

De part ce livre (car incapable d'écrire autre chose à ce moment là), j'ai souhaité montrer à quelque point l'amour peu être immense mais si on n'y prend pas garde, ne l'es pas assez face à certaines situations malgré nos volontés les plus profondes.

Ce que j'ai appris en tout cas, c'est à aimer tout autant mais de manière différente. Tout en étant capable de tout donner mais aussi de tout reprendre. Aimer sans s'oublier soi-même, ce que je ne savais pas faire auparavant.

N'hésite pas à me poser les questions dont tu parles. J'y répondrai volontier si je le peux.

Merci à toi encore

Marie
*****************
Mes jours manquent d'heures, pour en faire plus


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eric Bertorello
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 347
Localisation: BDR
Masculin Poissons (20fev-20mar) 馬 Cheval
Point(s): 1 994
Moyenne de points: 5,75

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 19:18 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Merci Marie...

On entend souvent les auteurs parler de maux pour les mots... je pense que c'est une réalité... écrire pour se guérir de quelque chose...

En tout cas cette écriture que tu as eu est très belle...

On verra pour les questions, car si je commence on va entamer tous les deux une analyse digne d'un bon psychiatre... Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire


Mais je n'hésiterai pas en t'en poser certaines... Okay
*****************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin - Marie BARRILLON
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 576
Localisation: Paris
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre
Point(s): 3 456
Moyenne de points: 6,00

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 19:24 (2009)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"... Répondre en citant

Ok pas de problème Okay
*****************
Mes jours manquent d'heures, pour en faire plus


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:01 (2017)    Sujet du message: Extrait de "La vie suspendue"...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers des mots Index du Forum -> Marie BARRILLON (Auteur) -> Livres de Marie BARRILLON Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com